LA PISCICULTURE : COMMENT RÉUSSIR ?

Inventée en Chine en 473 AV JC, la pisciculture est une branche de l’aquaculture. Elle désigne l’élevage des poissons en eaux douces, saumâtres ou salées. Il s’agit d’une activité très rentable. Toutefois, il faudra suivre certaines règles si l’on compte y faire fortune. C’est à cela que sera consacré le présent article.

Les types de pisciculture

Il existe en général, trois principales familles de pisciculture. Elles sont :

  • La production en étang

Dans ce cas, on utilise un bassin en terre. Ainsi, les poissons se nourrissent entièrement ou partiellement à partir de la production biologique du milieu.

  • La production intensive

Ici, on utilise des bassins artificiels ou cages. Les poissons sont exclusivement nourris à l’aliment apporté par le pisciculteur.

  • L’élevage en bac

Il est de type hors sol. On utilise ici, des bacs en béton, en plastique, en fibre de verre et en bois.

Les règles à suivre pour réussir en pisciculture

Relativement à la famille de pisciculture pratiquée, les contraintes liées à l’activité divergent. Mais vu que l’élevage de poisson en bac est le plus contraignant, nous allons le prendre comme exemple afin de donner les règles de base à suivre. Ces règles qui sont générales et applicables à toutes les familles de pisciculture sont les suivantes :

  1. La disponibilité et la qualité de l’eau

Comme vous le savez, l’eau est le milieu de vie de tout ce qui peut être désigné du nom de ‘poisson’. D’abord, vous devez choisir un endroit calme et protégé afin de ne pas voir votre installation emportée par la pluie ou autre chose. Le plan d’eau doit être d’une profondeur d’au moins 6m.

Veillez à ce que l’eau du bac soit bien oxygénée. Pour cela, pensez à la renouveler au moins deux fois par jour ou la faire circuler. Ainsi, elle est maintenue en mouvement et s’oxygène d’elle-même.

Question qualité, utilisez l’eau du puits, d’une source d’eau naturelle ou d’un forage. Surtout parce qu’elle contient du chlore, n’utilisez pas l’eau du robinet. Mais si vous n’avez pas d’autres alternatives, stockez l’eau du robinet et laissez-la se reposer à l’air libre pendant 48h. Ainsi, le chlore s’évaporera.

Puisqu’il s’agit de bacs, prenez soin de les nettoyer afin d’en éliminer les dépôts organiques. Le fait est que ces dépôts en se décomposant, libèrent du gaz qui diminue le taux d’oxygène dans le milieu.

        2. Alimentation

La nutrition des poissons est fonction du stade de croissance auquel ils sont. Dans les bacs, on utilise trois modes de distribution de l’aliment. La méthode la mieux adaptée est celle manuelle. Vous devez les nourrir régulièrement sans pour autant les étouffer avec de la nourriture. D’ailleurs, côté rentabilité, cela ne vous arrangera pas.

       3. L’éclairage

Vous devez réaliser votre installation dans un milieu où il y a assez mais également un peu de soleil. Il se trouve qu’ils en ont besoin pour mieux se développer.

Bien sûr, il y a d’autres règles non moins importantes. Mais trois règles nous semblent plus importantes et générales pour réussir dans la pisciculture. Pour toute exploitation aquacole déjà mise en place ou que vous comptez mettre en place, nous nous rendons disponibles à vous accompagner et vous conseiller. N’hésitez donc pas à nous contacter.

Leave A Comment